Tbilissi- L’ADN dans la cour des Grands

La formation politique conduite par Edgard Razafindravahy intègre la fédération mondiale des partis libéraux, dénommée « Liberal International ». Lors de la 196e réunion de Liberal International, à Tbilissi, en Géorgie. le nouveau venu a fait sienne l’un des mots d’ordre de l’organisation : « conquérir le pouvoir pour concrétiser les valeurs libérales qui visent le bien-être de l’Homme. » Pour cela l’International Libéral promet déjà son appui au parti ADN. Un soutien international, synonyme de garantie quant au respect et l’application des idées véhiculées.
13275400_10210007445244236_487020517_o
Edgard Razafindravahy en discussion avec Dr. Juli Minoves Triquell, president du Liberal International

Dans le grand bain. La 196e réunion des partis libéraux du monde réunis au sein de Liberal International a été l’occasion pour le parti Antoka sy dinan’ny Nosy – Arche de la Nation (ADN) de gagner ses galons internationaux. Malgré sa première participation au rendez-vous qui s’est tenu à Tbilisi, Géorgie, les 20 et 21 mai, la jeune formation politique conduite par Edgard Razafindravahy a su convaincre les leaders mondiaux des libéraux à l’accepter dans la grande famille de lInternational Libéral.
Si en temps normal, l’adhésion en tant que membre à part entière à Liberal International nécessite de nombreux mois, la délégation conduite par Edgard Razafindravahy a su tirer profit des quelques jours de la réunion pour séduire et convaincre les ténors du Conseil exécutif de la fédération des libéraux de la volonté du parti ADN à défendre les valeurs communes à toutes les formations politiques libérales. C’est ainsi que l’ADN appuyé par les libéraux danois, notamment le parti VENSTRE (parti danois au pouvoir), entre dans la cour des grands et est considéré désormais comme « un membre à part entière », de Liberal International.

13288232_10208967355678872_498134625_o
De g. à dr. Michael Aastrup Jensen responsable affaires étrangères de Venstre, Dr. Juli Minoves Triquell président du Liberal lnternational et Edgard Razafindravahy.

Garantie

Dans une intervention téléphonique pour expliquer l’objet et les enjeux de son voyage à Tbilisi, le chef de fil du parti libéral malgache a soutenu que le parti Venstre n’aurait pas appuyé la candidature de l’ADN s’il n’était pas convaincu de son engagement en faveur des valeurs libérales. L’Homme est, en effet, au centre des préoccupations des libéraux. Ce qui implique le bien-être de l’Homme, la défense de ses droits fondamentaux tels que la liberté, l’égalité, l’éducation, la santé et la nutrition.
« Seuls les partis politiques ayant une vraie éthique politique, défendant les valeurs des libéraux peuvent prétendre à adhérer à cette grande fédération mondiale. Nous pouvons être fiers d’avoir pu passer ce test international », a déclaré Edgard Razafindravahy.
Dans ce sens, la lutte contre la corruption, contre le clientélisme politique, la promotion de la bonne gouvernance et de la transparence sont des lignes de conduite auxquelles Liberal International s’impose et impose à ses membres. L’engagement du parti ADN à défendre ces valeurs chères aux libéraux du monde a convaincu le parti Venstre de soutenir sa candidature à adhérer à Liberal International.
13288201_10210007648729323_1136938834_o
La grande famille des partis libéraux du monde.

Intégrer cette structure internationale implique donc, que la formation politique candidate, en l’occurrence l’ADN, sache apporter la garantie nécessaire sur sa réelle détermination de mener le combat pour que les valeurs libérales soient de mise à Madagascar. Pour la population malgache, le fait d’avoir un parti politique membre de cette fédération internationale est une garantie que le parti sera rigoureusement suivi dans sa démarche et ne pourra pas dévier des lignes et valeurs auxquelles il a adhéré lorsqu’il sera au pouvoir. Notons qu’en plus de 55 ans d’indépendance, notre pays n’a eu de cesse de subir la gabegie de ceux qui étaient au pouvoir. L’ADN quant à lui s’engage à accepter l’application d’une telle garantie internationale pour le redressement du pays.
13271611_10210007490485367_872333537_o
dgard Razafindravahy (2e à g.) avec la présidente du parti libéral de Georgieainsi que le président du Parlement de Georgie et le président de Liberal International

Conquête du pouvoir

Dans une optique de conquête du pouvoir, l’Antoka sy dinan’ny Nosy – Arche de la nation pourra compter sur un soutien de taille, celui de l’International Libéral. Selon Edgard Razafindravahy, « l’un des plaidoyés durant la réunion de Tbilissi est que les partis libéraux doivent prendre le pouvoir dans leur pays respectif ». Durant le rendez-vous dans la ville georgienne, par exemple, la victoire aux élections du parti libéral taïwanais a été félicitée.
Dans le cas de la Georgie si elle arrive difficilement à se défaire de son passé communiste, ayant été anciennement membre de l’URSS, elle aussi est conduite aujourd’hui par une formation libérale.
13245825_10210007523806200_1303604145_n
Poignée de main entre le président de l’assemblée nationale de Georgie et Edgard Razafindravahy.

Il y a, également, le parti Venstre au Danemark, à la tête d’un pays qui est un modèle de bonne gouvernance, de transparence et en matière de lutte contre la corruption. Pour le parti ADN après l’adhésion à l’International Libéral, l’itinéraire est clair, participer aux joutes électorales pour la conquête du pouvoir à Madagascar. Cela dans l’objectif d’appliquer les valeurs des libéraux dans la conduite de la nation. C’est-à-dire, mettre l’Homme au centre des soucis, concrétiser la bonne gouvernance, la transparence et l’Etat de droit, ainsi que la lutte effective contre la corruption. Pour cela, l’Arche de la nation a obtenu la garantie de l’appuis des libéraux. Une garantie qui servira, aussi, de balise contre toute déviance, une fois le pouvoir conquis.
13246111_10210007451644396_56244929_n
Edgard Razafindravahy saluant Kerstin Lundgren parlementaire suédoise et représentante de Centerpartiet, parti libéral suédois

Réunion de toutes les opportunités

Durant sa participation à la 196e réunion de la fédération libérale mondiale, Edgard Razafindravahy a eu l’occasion de faire plusieurs rencontres puis d’échanger avec les ténors des partis libéraux du monde. Il s’est entretenu notamment avec le président de l’International libéral, Dr Juli Minoves-Triquell, également avec la ministre de la Défense georgienne : Madame Tinatin Khidasheli, , le président de l’Assemblée nationale du pays hôte David Usupashvili, la presidente du parti républicain de Georgie: Khatuna Samnidze, la député suédoise Kerstin Lundgren, et bien d’autres. Durant les 48 heures de réunion, le chef de file du parti ADN n’a eu de cesse de parler de son engagement pour son pays au sein de son parti.
Mais, outre les rencontres et échanges en aparté, la réunion de l’International Libéral traite aussi de thématiques mondiaux. Cette année par exemple, la position de la fédération face à la politique étrangère iranienne, ou encore, par rapport à la montée en puissance du Groupe Etat islamique (DAESH), ont été parmi les principaux sujets de discussion. Etant donné que les partis libéraux sont au pouvoir dans plusieurs pays du monde, les résolutions prises dans les réunions de ce genre influent forcement sur les décisions et positions des gouvernements mondiaux. L’International Libéral peut alors être une instance où Madagascar pourra plaider sa cause en défendant de nouvelles politiques internationales dans la zone Sud de l’océan Indien ou de l’Afrique subsaharienne, par exemple.
13293025_10210007527486292_103801831_n
Chaleureuse rencontre d’Edgard Razafindravahy avec la présidente du parti libéral de Georgie, RPG parti au pouvoir de Georgie

 

Votre proposition de projet est notre projet