Liberal International – Edgard Razafindravahy élu au comité des droits de l’Homme

Edgard Razafindravahy prend de nouvelles responsa­bilités au niveau de l’international Libéral.

En crescendo. Le parti Antoka sy dinan’ny Nosy-Arche de la Nation (ADN)  confirme  sa présence dans la cour des grands. Pour la seconde fois cette année, Edgard Razafindravahy a porté haut le flambeau de Madagascar sur la scène internationale. La 199ème édition de la réunion internationale des partis libéraux dans le monde s’est tenue au Radisson Blu Gautrain Hotel à Johannesbourg. En tant que membre de cette grande famille, la présence du parti ADN, représenté par son chef de file national Edgard Razafindravahy et le secrétaire général du parti Vola Rasoamanana à ce grand rendez-vous, est naturelle.

Vola Rasoamanana SG ADN
Le Sécrétaire Général du Parti ADN, Vola Rasoamanana avec le nouveau Secrétaire Général du Liberal International, Gordon Mack

Lors de cette réunion en Afrique du Sud, les participants ont planché sur « Les réponses libérales d’une meilleure gouvernance au XXI siècle ». En tant que l’un des réseaux les plus anciens et le mieux struc­turé dans le monde, les rencontres entre les membres de l’Interna­tional Liberal constituent un cadre d’échanges par excellence. Pendant les échanges, des panélistes aguerris en termes de gouvernance, sont intervenus. Il s’agit entre autres du président du Libéral International, Juli Minoves ; de l’ancien Premier ministre de la Guinée Cellou Dalein Diallo, du maire de Johannesbourg Herman Mashaba, du maire de  Tsshwane Solly Msimanga et d’Edgard Razafindravahy.

ADN_Edgard Razafindravahy
 Atelier sur « Les réponses libérales d’une meilleure gouvernance au XXI siècle »

Fort de la réussite de l’atelier sur l’environnement urbain au mois de mai à Andorre dont il a été le président, Edgard Razafindravahy acquiert de plus en plus la confiance de ses pairs dans ces grands rendez-vous. En tant que panéliste, il a mis en relief les valeurs que portent son parti pour une meilleure gouvernance à Madagascar, telles que mettre l’homme au centre du développement, les solutions par la base, la refondation de la Nation malgache, la responsabilisation, l’autonomie de toutes les collecti­vités (régionales, communales, fokontany) et ceci par un vrai partage du pouvoir par le truche­ment du federalisma sahaza. « Il faut restaurer les valeurs de la société malgache. Elle doit être fière et on doit lui donner de l’humanité. Pour cela, la refondation à travers le Federalisma sahaza est nécessaire », a-t-il soutenu.

Haute responsabilité internationale 
Edgard Razafindravahy, élu parmi les vingt-deux membres du Comité pour la défense des droits de l’Homme au sein de l’interna­tional libéral. « Je représente mes compatriotes dans ces réunions en haut lieu. C’est en toute humilité que j’accepte cette grande respon­sabilité », souligne ce dernier.
Une réunion de travail a commencé hier entre les membres du comité des Droits de l’Homme à Johannesburg en présence du Président du comité Markus Löning. D’autres réunions de travail auxquelles vont assister le Chef de file de l’ADN sont prévues à Capetown dans les prochains jours, organisées par l’Alliance Démocratique (DA) parti libéral de l’Afrique du Sud.

ADN_ Edgard Razafindravahy
Commission des Droits de l’Homme

 

ADN, c'est votre parti !